ein sof

Avaler des sacs plastiques ne vous transformera pas en volatile.

#théorème

Au sud du périph La Sibérie des ombres Kolyma & collimateurs Mes divinités chthoniennes Portent des masques FFP2 Elles font le trottoir Le long de la ceinture d'astéroïdes Du pétrole dans mes veines Un trou noir pour toute lumière & des derviches tourneurs Entre mes synapses La constellation du Centaure Ressemble à une pharmacie vide Quelle terre n'a d'angles Entre deux métros Bouche-à-bouche Tramway V Untermensh du rêve Zéro-dix de transe Ne dérive La diagonale de la white Que ne distingué-je La snow ou la C Une dernière allumette Dans le blizzard

#image

Éthique minimale pour une fatalité heureuse :

La vie, c'est pas moche, quand la tartine tombe du mauvais côté de la tartine. Il ne reste plus qu'à faire en sorte que les deux côtés de la tartine soient ses mauvais côtés.

#théorème

Un homme traverse la route. Personne n'a adressé la parole à cet homme aujourd'hui. Il est vraisemblable que personne n'a porté attention à cet homme aujourd'hui. Un chien tourne la tête en sa direction. Le chien le regarde. L'homme regarde le chien. Tous deux s'observent en continuant leur route. Le chien tourne à nouveau la tête. Il fait comme les autres qui ne sont pas des chiens. Il ignore l'homme. Qu'a été l'homme dans la tête du chien ?

#image

Elle Joue Monk Longtemps Puis se tait Longtemps Se lève Avec l'effroi Le froisse Danse le Silence Point Point de Frénésie Sans le Ou l'air Le tourbillon Ne freine Pose S'expose Son rythme Sur celui Les révolutions Un jour sans ombre Tourne Rien de plus Détours Des ombres l'ombre Ses pas Se taisent La bouteille À moitié D'éthanol ou de brûlure La repose Qu'à moitié le vide Souvenir tendre Qui va Vacille & va vite Qui s'y risque Au tourbillon Au bout le chemin L'ivresse Délaisse la gravité S'avance sans Sans carne S'augure L'après L'humain Sans & sans Elle

#image

noire à l'âme fleur de dass & she cries le trottoir ça creuse si peu elle sourit district soupire l'aiguille red light beaucoup trop on la cogne plus ou moins qu'on l'écoute saint denis soit de soir sainte sous narcose & sous-sols sans elle ça elle sait se la jette sans-papiers le love se love la frappe s'entend quand elle & puis elle s'assoit seule flotte le maquillage le garrot uber & gore sous magma entre les sauts les passes les sursauts à l'acide les silences entre l'artère & l'artifice ça trône sous derme de songe & de sud s'émiette de sombre

#image

Poumon d'eau Poumon la mer Poumon mémoire Sous surface Ter-ter de rien Le loin De revers & de rêves Face contre Surface Ventral Partout plaquage La surface Le soufre Brise & breathe I can't De souffle Brisure Quand poumon la mémoire Noie soi Noyade De soir Le noir Sous blanc-seing Blanc lance & laitance Derme la frontière Remémore & Rance de ce qui Ceux qui flottent Bronches que branches & de poisons Poumon le bois mort Des poissons Dans les poumons & de marée mer S'en va Sans fil Ne flottent Le reflux & les sacs Ne souffle poumon plus Ressac Mortuaire

#image

À ton tour Tu mâches l'herbe sèche La vitrine Le vitriol & les diodes Jusqu'à plus soif Vomis quelques pastels À l'ombre les platanes Sont en polystyrène L'équinoxe la déchirure Le smog va vogue Emporte Notre abattoir Tout suinte en nous indivis L'indivision Le fond diffus Diffusion La télé éteinte La chaîne Les chaînes Microwave & pizza froide Désunion S'emporte D'électroluminescence & de lucioles Sans couverture Sans survie S'en survolte & va porte l'image qui va Écran d'or En métro vide La publicité Moitié prix Sans valeur La chute & nos nuits rouges

#image

56k dial-up Sous dialyse Nostalgia Au phosphore Des bombes Télévisés & Blanche-Neige Qui fait claquer son fix Deux rails White snow De la pure dans les urnes & white trash En prime time D'acid rain le monde Se vomit avant le dîner Et les matraques Pour couverts Pour couvrir Freak show sous la lune Ça s'asticote Au cocktail white spirit Mais la lune n'existe pas Il n'y a plus Que des néons de lune & l'inflation du prix De l'électricité White noise Pour tout horizon

#image

La ville me rumine plus lentement que je ne me dissous en elle. J'ouvre des portes. Entre la terre et le silence. La poussière volette. Retombe, avec tout ce qui est encore réel dans la poussière. Les immeubles vides ont la couleur du brasero et sans trêve ils recrachent mes rêves poisseux. Ce soir, rien ne demeure de l'humanité. L'infini ressemble à une tombe. Quelques satellites, quelques drones, quelques mythes, l'épiphanie qui guette. L'éternité se digère mal à la fermeture du ciel.

#fragment

Enter your email to subscribe to updates.